Sommaire

Tu aimes la nature ? Tu as toujours rêvé d’étudier de près le monde qui t’entoure ? Pourquoi ne pas faire du volontariat au Costa Rica en tant qu”éco-volontaire? Je suis partie dans le parc de Tortuguero (pour en savoir plus, lis le guide de voyage du Costa Rica). Je te raconte mon expérience :


Pour la première fois, je me suis lancée dans l’aventure du volontariat à l’étranger. Attention, le volontariat n’est pas la même chose que le bénévolat ! Ici, j’entends volontariat du travail altruiste, où l’on participe à développer un projet et qui se déroule au sein d’un groupe (organisme, ONG, association, etc.). Je suis partie avec Freepackers pour aider des organismes locaux autour de la biodiversité. Si tu veux préparer ton voyage au Costa Rica click sur l’article.


6 jours autour de la protection des tortues et des jaguars

J’ai choisi de rejoindre le programme “protection des tortues marines qui se situe dans le parc de Tortuguero au Costa Rica. Sur le papier, il était prévu que les volontaires acquierent des méthodes d’observation de faune et flore et de les mettre en pratique. Alors non seulement le projet a tenu ses promesses mais il les a même dépassé !!

J’étais venue avec le programme pour les tortues, et en arrivant sur place je me rends compte que l’on peut également participer aux projets liés aux jaguars, oiseaux et tous les animaux qui peuplent la réserve. Je ne connaissais absolument RIEN à la biodiversité et encore moins aux méthodes scientifiques de collectes de données. En une semaine, j’ai appris à reconnaître les divers animaux et plantes qui composent cette jungle, à identifier un nid de tortues, à mesurer une tortue, à pister des jaguars, etc… A quoi ça sert tu me demanderas ? Ben déjà à me la péter de ouf en soirée avec mes nouvelles connaissances. Ensuite toutes les données que les volontaires recueillent sont envoyées au Ministère de l’Environnement du Costa Rica, cela permet d’apprendre un peu plus sur les comportements des animaux. MAIS SURTOUT, à prendre des mesures pour protéger les espèces qui y vivent !

Jalova : une expérience unique

Jalova, c’est le nom du camp où tu vas vivre si tu décides de faire la même expérience que moi. Il se situe en plein parc national, soit au milieu de RIEN. Ce qui est ouf, c’est que les volontaires et les rangers sont les seuls humains dont la présence est autorisée sur cette partie du parc. Pour ne rien gâcher, le camp est situé juste à côté de la plage : entre jungle et canaux. Autant te dire que ça sera juste toi, le bruit des vagues et des singes. Bref, on se sent juste ultra privilégié d’être là.

Ce que j’ai vraiment trouvé magique c’est qu’on est considéré comme un vrai “chercheur”. On bosse en collaboration avec le CCC (Carribean Conservation Corporation) et ce qu’on fait au quotidien sert vraiment à quelque chose à grande échelle. Tous les jours tu vas partir en surveillance : à pied dans la jungle de jour, de nuit sur la plage, en kayak sur les canaux… Bref, tu vas vraiment explorer le monde qui t’entoure et être au plus près des animaux sauvages !  Je me suis sentie vraiment ultra utile et j’ai énormément appris.

Et bien sur la vie au camp.. Ahah alors là attention c’est pas pour tout le monde ! Ici, pour être au plus près de la nature, il y a un minimum de confort. Peu d’électricité, pas de wifi, des dortoirs en pleine jungle et une vie de communauté. J’ai justement adoré ce côté “camp d’explorateur”. Il y avait une super ambiance sur le camp, des gens du monde entier et de tout âge (mais en grande majorité entre 18 et 25 ans). Moi j’ai trouvé ça extraordinaire, mais si l’hôtel te fait plus rêver qu’une nuit en pleine nature ce n’est pas pour toi. Et il vaut mieux le savoir directement car sinon cela risque d’être une mauvaise expérience 🙂 Pour les autres, le camp de Jalova va être un petit paradis.

Pourquoi faire du volontariat à Jalova ?

Il y a pas mal d’avantages ou de motivation à participer, mais voici les miennes qui m’ont poussé à me perdre à Jalova :

  • Expérimenter la vie dans la jungle, de façon unique et privilégiée
  • Développer tes compétences et connaissances (genre faire la dif’ entre différents serpents ou un nid de tortue luth et tortue verte). OUI CA PEUT SERVIR
  • Vivre une expérience avec 30 jeunes du monde entier et retrouver l’ambiance colo’
  • Participer à un projet écologique utile et impactant
  • Vivre des expériences de vie de ouf comme : te retrouver face à un jaguar, voir naître des bébés tortues, vivre dans la jungle, lire ton livre tous les jours sur une plage déserte sans jamais croiser personne, etc.

Avant tout cela doit être une réelle envie de participer au projet. Les conditions sont parfois difficiles et il faut dépenser une certaine somme. Donc si déjà le principe de donner de l’argent pour “travailler” te rebute, c’est pas pour toi ahah.

Freepackers : l’agence pour faire du volontariat au Costa Rica

Je ne la connaissais pas avant de faire des recherches, pourtant l’organisation Freepackers mérite d’être connue ! Il y a plus d’une 100 de programmes dans le monde entier. J’ai choisi cet organisme surtout car ils ont une responsabilité sociale, et chaque partenaire est trié sur le volet. Par exemple au Costa Rica, on travaillait directement avec les rangers du parc et le Ministère du Costa Rica. Bref, t’as vraiment accès à un monde scientifique et professionnel qui est normalement très compliqué d’approcher.

Si tu voyages seul pour une première fois (c’était le cas pour pas mal de volontaires au camp), l’organisme a un suivi complet du début à la fin de l’expérience. Perso, je n’ai pas eu besoin de suivi car j’aime gérer mes trucs mois même, mais ça peut être rassurant pour certains !

Là où ça peut faire très mal c’est le prix. Même si Freepackers est transparent sur là où va ton argent, je me suis posée la question avec mon budget de backpackeuse fauchée. C’est clairement pas donné quand on regarde les 2 semaines de stage. Mais après, j’ai remis en perspective les expériences que tu vis la bas. On y fait des sciences participatives, donc ça engendre des coûts assez importants (logistique, équipe de scientifiques, guides professionnels, personnel qualifié…). De plus, je suis allée voir les prix des excursions à Tortuguero. Une excursion de nuit pour observer la pontes des tortues est facturée 90e (+15e d’entrée de parc). Tu vas pouvoir observer les pontes des tortues TOUS LES JOURS si tu le souhaites à Jalova, donc rapporter à ton expérience, tu es “gagnant” !

Enfin, pourquoi j’ai choisi ce projet, c’est que c’est un projet à long terme et qui surtout à un réel impact ! On voit plein de projet un peu bullshit qui fleurissent pour nourrir le tourisme “écologique”. Si tu veux participer à un projet, prend le temps de choisir une organisation sérieuse. En gros, où tu es sur d’être utile, où l’impact sur le terrain soit réel et où ta donation ira à un projet qui a du sens !

Bon, tu l’auras senti dans mon article, j’ai vraiment été emballée par mon expérience ahah. J’ai rencontré des gens géniaux, j’ai énormément appris et surtout j’ai vécu des expériences incroyables que peu de monde à la chance de vivre et je le conseillerais à 100%.
Et toi, tu connaissais l’éco-volontariat ? Ca te tente ? Dans ce cas, tu peux aussi lire notre expérience de volontariat en Argentine. BISOUSDENOUS