Les vrais/faux d’un tour du monde !

 

Après avoir fait un tour du monde, on en a démoli des clichés sur les pays… mais du coup on a également découvert que certaines de nos idées sur le voyage en lui-même étaient bel et bien des idées reçues. Ici, le VRAI/FAUX du globe-trotteur !

 

  • « Mais avec tous ses décalages horaires, vous deviez être super fatiguées, non ? » 

FAUX ! Au final, en réalisant un tour du monde anti-horaire, les décalages étaient amoindris et on a pas du tout senti la fatigue ! Bon plan : si vous êtes sujet au jetlag (YEAH BUDDY, I AM AMERICAN), faîtes-vous prescrire des médocs par votre médecin pour avoir des facilités à dormir. Sinon, adoptez notre dicton : grosse party avant de prendre l’avion, assuré de dormir tout le long !

  • « Vous deviez avoir peur… deux filles toutes seules en long voyage »

FAUX ! Si vous avez un projet de voyage, mais que la peur d’être seul vous angoisse, PARTEZ QUAND MÊME ! Surpassez votre peur, car il existe dans le monde une solidarité et une entraide incroyable. Qui n’a jamais aidé un touriste l’air perdu avec son plan ? Qui n’a jamais traduit quelque chose à quelqu’un ? Les gens sont gentils et vous proposent leur aide sans même que vous ayez à demander, et ce, partout dans le monde ! Suivez votre instinct et tout se passera bien ! (oui on aime bien les rimes)

  • « Deux mois pour un tour du monde, c’est super court, non ? »

VRAI ! Le mieux est de partir 4 à 6 mois… Ni trop court pour avoir le temps de bien profiter de chaque pays, ni trop longtemps pour ne pas se déconnecter à 100% de votre vie d’avant. Après, tout est histoire de dosage : on te conseille de rester minimum 5 jours dans chaque lieu ! Le Tour du Monde marathon, ça en jette sur le papier, mais en vrai t’auras pas eu le temps de bien t’imprégner de chaque culture : la qualité du voyage vaut mieux que la quantité !

  • « Vous avez du en goûter des spécialités incroyables tout autour du monde… »

VRAI et FAUX ! Vrai, car en effet on a goûté des plats introuvables en France (aile de raie cuite dans une feuille de bananier, meilleurs sushis du monde, etc.). Et dans chaque pays tu vas avoir un ou deux plats de OUF, vraiment incroyables, et le reste sera « ok ». Voyager c’est génial pour découvrir d’autres saveurs, d’autres plats super originaux.. mais après avoir bourlinguer, la meilleur bouffe elle se fait ici (en France, milediou !).

  • « Vous avez du chopper des maladies trop bizarres… »

FAUX ! Soit nous sommes chanceuses, soit nous avons un estomac à toutes épreuves… Car même en goutant les spécialités cuisinées dans la rue, nous n’avons pas été malades ! Mais le mieux est de demander aux locaux si le petit restau’ qui vous attire est safe ou non. Si comme Pauline Alain, vous êtes sujets aux maladie-nulles-mais-qui-font-quand-même-super-mal (otite/angine/…), faîtes attention aux climatisations ! Toujours avoir une écharpe dans l’avion, boire beaucoup d’eau et dormir avec une écharpe si clim dans la chambre ! Puis, on sait pas pourquoi, mais la peau des frenchies attire grave les moustiques et puces de lit… Pour éviter de ressembler à ça, prévoir une bonne trousse à pharma !

  • « Vous avez du galérer pour vous faire comprendre…»

FAUX ! Si vous parlez bien anglais, vous vous ferez comprendre partout. Si au contraire vous galérez un peu, ne vous inquiétez pas… le monde entier parle le langage des signes ! A Tokyo par exemple, cela demandait plus de temps, mais a l’aide d’un stylo, d’un papier, de mimes dignes de Mon Incroyable Talent et de bons sourires, on arrivait à nos fins ! Il ne faut pas que la langue soit une barrière pour votre voyage… vous arriverez TOUJOURS à vous faire comprendre (et si quelque fois ce n’est pas le cas, ça vous fera de supers anecdotes à raconter).

  • « Ca coûte une blinde un tour du monde non ? »

FAUX ! Oui c’est un budget, mais, si tu t’y prends bien, ça peut passer ! Pour partir entre 4 et 6 mois, tu peux compter 10 000€ grosso modo, soit 20 Iphone, 1 voiture, 10 mois de loyer ou 5000 kinder bueno. Une belle partie d’économie, quelques aides, la location de ta maison, des petits jobs sur place et tu pars 6 mois en vacances vivre des expériences i-nou-bli-ables. Et ça, ça n’a pas de prix (oui, cette phrase vient de nous).

  • « Le retour à la réalité doit être assez dur après avoir vécu tout ça? »

IMG_9283VRAI ! Certes, on est super contentes d’avoir retrouvé nos amis, notre famille et Yanina le kebab du coin. Mais il y a quand même un moment où tu te dis “mince, j’ai vécu tellement de trucs de ouf, pourquoi ça ne serait pas ça la vie ?”. Attention moment philosophie : le voyage apprend la vie, mais ne doit pas être votre vie. Il pourra l’être pendant un temps, mais ne vous déconnectez jamais complètement (sinon vous deviendrez ces baba-cools solitaires qui font du didjéridou dans une tribu lointaine à 40ans. C’est cool aussi hein. Mais bon.). Le retour à la réalité est dur (surtout quand il est agrémenté de grèves SNCF et autres joyeusetés françaises) et c’est toujours compliqué de s’imaginer retourner au bureau. Mais avec des chouettes projets (nous on lance Les Pauline au cas où t’avais pas compris) ça te permet de garder un pied dans l’avion et de penser aux prochains voyages !