Sommaire

Si tu as déjà cherché des infos sur l’Amazonie, tu as du un peu galèrer à trouver ton bonheur. On va t’aider ! Un voyage en Amazonie n’est pas réservée aux scientifiques et explorateurs. Jean Michel Toutlemonde peut aussi y aller : la preuve, Popo-Brune y a passé 3 semaines entre amazonie péruvienne et colombienne. On te raconte notre expérience au milieu de la jungle et on te donne tous les conseils pour que tu puisses toi aussi t’aventurer dans le “poumon vert” de la Terre ! Suis le guide du voyage en Amazonie :


L’Amazonie, de quoi on parle ?

La forêt amazonienne, normalement tu vois a peu près de quoi il s’agit (ou alors t’as vraiiiiiiiiment pas écouté à l’école et tu vis dans une grotte). Mais C’EST QUOI EXACTEMENT ?! C’est une forêt certes, mais pas que ! On parle de “bassin amazonien”, il s’étend dans le nord de l’Amérique Latine sur 7 millions de km2 (ouais c’est grand ouais). Il est constitué, pour plus des 2/3, de forêt équatoriale où serpente le fleuve Amazone qu’on a tous en tête quand on pense à l’Amazonie.

Pourquoi l’Amazonie fait autant rêver ?! Car elle est mystérieuse, on ne connait pas tous ses secrets et certains coins n’ont pas encore été explorés ! La zone est également habitée par plusieurs communautés indiennes natives dont les Huaorani, l’une des dernières communautés amérindiennes à avoir été contactée par le monde extérieur.

C’est aussi un hotspot (ouais hotspot keskyaaa) de biodiversité : la faune est flore est beaucoup plus diversifiée que toute la faune d’Afrique et d’Asie réunie ! Singes, paresseux, fourmiliers, jaguars, anacondas, caïmans, dauphins, loutres, perroquets, et bien sur des centaines d’insectes et grenouilles ! Bref, la liste est longue. Par contre, on voit beaucoup moins les animaux en Amazonie qu’en Afrique… ils ont plus d’espace pour se cacher. Clairement, en 3 semaines j’ai quasi rien vu #MAXIFAIL.

Mon voyage en Amazonie : du tourisme au volontariat

Je suis restée à peu près 3 semaines dans la région amazonienne : 2 semaines au Pérou et 1 semaine en Colombie.

Pérou : un voyage de Puccalpa à Iquitos entre communautés et volontariat scientifique
Si je dois résumer mon expérience dans la selva péruvienne c’était : l’aventure, la vraie ! Je suis partie seule depuis Puccalpa pour rejoindre une équipe de scientifiques, missionnée par l’excellente association ENVOL VERT. L’une des nombreuses missions d’Envol vert est de préserver durablement un territoire de 40.000 ha de forêts tropicales humides au cœur de l’Amazonie péruvienne avec les communautés locales. Mon but à moi était de les suivre dans leur recherches scientifiques et de réaliser un documentaire sur leurs travaux. Au final ? J’ai passé 5 jours dans un village au sein d’une communauté et 5 jours en pleine jungle. Un quotidien au coeur de la jungle, sans eau courante, au milieu de la nature, à plus de 3 jours du premier docteur… Ben on se sent tout petit et surtout très vivant ! Dans les communautés, j’ai partagé le quotidien d’un village : travail au milieu des arbres fruitiers, sèche de tabac, préparation de repas, etc. Il y avait encore du confort : de l’eau pour se doucher, des maisons de bois, un lit avec moustiquaire et des routes en terre. Oui, le maxi luxe.
Avec les scientifique c’était camping sauvage en pleine jungle, repas à base de manioc et traversée en pirogue. On devait rester 8 jours, nous sommes partis au bout de 5 car l’un des membres de l’équipe a fait un choc hydro-electrolique par manque d’eau (il va bien hein). J’ai pu apprécier la vie de façon la plus pure : zéro contact avec le monde extérieur, entourée de milliers d’espèces vivantes (dont la majorité était des moustiques.. soyons honnêtes).

Colombie : séjour touristique à Laetitia
La Colombie était quand même beaucoup plus chill ! J’ai rejoins Leaticia a bord d’une lancha qui fait le trajet Iquitos (Pérou) -> Laeticia (Colombie), cela a pris un peu moins de 15h. Laeticia est un tout petit village qui se situe à la frontière de 3 pays : Colombie, Pérou et Brésil. C’est aussi le seul endroit de Colombie où l’on peut expérimenter un voyage en Amazonie. Bien qu’en bordure de jungle, on y trouve tout le confort : des hostels (avec wifi et douches), des restaurants, des bars et même des boutiques ! Je n’ai pas payé de tours pour visiter la jungle (car je venais d’y passer 10 jours) mais si tu le souhaites tu trouveras plein de tour operator qui te proposent des tours allant de 100 à 300€ pour une expérience immersive en Amazonie !
Si tu veux contourner ce genre de délire, j’ai trouvé une alternative : va parler aux mecs des pirogues et négocie un tour directement avec eux. Ils connaissent la forêt comme leur poches et te feront faire un tour sur toute une journée. Tu payes le bateau donc plus tu es nombreux, plus le prix sera bas. J’ai vu beaucoup plus d’animaux sur cette journée que sur mes 10 jours dans la selva péruvienne : dauphins roses, singes, lamantin, serpents, tapir et piranhas !

NotaBene : J’éclaircie un point important : si comme moi tu espères voir des tribus indigènes en pagne dans la forêt.. tu vas être déçue. Comme une gogole je pensais me retrouver au milieu d’indiens parés d’un plateau labial et lance à la main.. ils existent encore mais ils ne souhaitent aucun contact avec l’extérieur. Par contre à Laticia ou Iquitos on te proposera une visite dans un cadre touristique, c’est souvent des villages re-constitués ou des communautés mais ouvertes au monde contemporain (pirogue à moteur, smartphone, etc).

Comment visiter l’Amazonie ?

L’Amazonie s’étend sur 8 pays : Brésil, Pérou, Colombie, Venezuela, France (Guyane), Suriname, Bolivie et Équateur. Donc t’as le choix niveau destination !

Si tu restes aux abords des villages qui bordent le fleuve Amazone, tu peux te débrouiller en parlant avec les locaux pour faire ton tour tout seul : en prenant l’un des bateaux (lanchas) qui remontent ou descendent le fleuve Amazone. Tu as le choix entre les slow boat (où tu dois acheter un hamac et passer 2 nuits sur le bateau) ou les fast boat (1 nuit) et tu dors sur ton siège. Dans les 2 cas les repas sont compris !

Si tu souhaites vraiment t’engager dans la jungle pour voir les animaux il te faudra un guide, et là tu vas trouver des agences qui proposent des séjour de 1 à 3 nuits dans les principales villes : Iquitos (Pérou), Leaticia (Colombie), Manaus (Brésil), Nueva Loja (Equateur), Rurrenabaque (Bolivie), etc.. Pour une expérience encore plus authentique et immersive, je te conseille de te rapprocher d’ONG locales pour proposer ton aide comme volontaire ! Envol vert propose des programmes en Colombie et au Pérou, mais il y a plein d’autres organismes qui ne demandent qu’à recevoir ton aide sur des projets de développement ou de protection du bassin amazonien.

Attention, il faut bien choisir ta saison pour partir en Amazonie ! La saison sèche est la plus propice bien qu’on y voit moins d’animaux.. Cependant tu auras beaucoup moins de moustiques et tu pourras profiter d’une nuit en tente sans etre trempé jusqu’aux os ! Bon, pas rêve pas trop, il pleut quand même un jour sur 4 même en saison sèche. Elle se situe d’avril à décembre et la saison des pluies, de janvier à mars. Entre ces deux saisons, le paysage change complètement ! Attention aussi pendant la saison sèche les lanchas qui naviguent sur le fleuve mettent plus de temps.

Pour un voyage en Amazonie, que faut-il prévoir ?

On part pas en Amazonie comme on va au Monoprix, du coup la question de la préparation inquiète un peu. Sauf si tu t’aventures seul, les précautions à prendre pour préparer ton voyage en Amazonie ne sont pas si nombreuses. Voici quelques conseils :

Medical / Papiers : Pour se rendre au sein des pays d’Amazonie, aucun vaccin n’est obligatoire pour rentrer dans ces pays. Cependant, il est RECOMMANDE DE OUF (oui oui. de ouf ils disent les docteurs) d’être à jour sur la fièvre jaune (valable 10 ans) et la rage.  Pour les papiers, seul ton passeport en cours de validité suffira, si tu restes moins de 90 jours, il n’est pas nécessaire de faire la demande d’un visa.

Valise : Attention, que tu y ailles même avec un guide il va falloir quand même préparer ton backpack en conséquence. L’Amazonie c’est pas le ClubMed, voici ce qui te seras (très trèèèès) utile :
– Des habits qui ne collent pas et qui sont bien couvrants : alors oui il fait 35°c, mais les moustiques ils vont pas te lâcher ! Pense à mettre même DEUX couches de vêtements pour éviter les piqures. Crois moi l’anti-moustique n’a aucun effet la bas.. Idéal des sarouals (légers et qui tombent aux chevilles), t-shirt manche longue, chemise, etc.
– un sac de couchage léger et une moustiquaire : encore une fois pour passer une bonne nuit
– Chapeau ou foulard/Lunettes de soleil : cela dépend les endroit. Il y a parfois très peu de luminosité, mais le chapeau sert toujours à ne pas se faire agripper les cheveux par on-ne-veut-pas-trop-savoir
– Lampe torche : idéalement en lumière rouge pour éviter d’attirer les moustiques
– Bottes de pluie montantes ou chaussures de randonnée imperméables et des tongs pour quand tu reviens au camp
– Kway : surtout si tu viens pendant la saison des pluies.. BONCHANCE
– Petit sac a dos pas trop lourd et imperméable
– Jumelles : pour pouvoir voir les animaux .. même si j’ai quasi rien vu ahah
– Une batterie portable pour charger ton smartphone et prendre des photos : peu/pas d’électricité ici
– du cash : il n’y a pas de distributeurs sur la route et tu vas devoir payer des lanchas, des pirogues, ta nourriture, etc.
– Du PQ … hé oui ! Beaucoup d’auberge et de gites n’en ont pas.. ça vaut pour toute la bolivie d’ailleurs !
– Nécessaire de toilette biodégradable
– MicroPur ou life straw pour pouvoir boire l’eau
– couteau, briquet
– Extra : carnet et stylo, livre, playlist … bref tout ce qui permettra de passer le temps quand il se fait long (et crois moi… 2 jours de lancha sur le fleuve amazone ca devient long)
Si t’es un ouf et que tu veux parcourir l’Amazonie seul.. mes conseils s’arrêtent là. Mais c’est possible il va falloir juste être plus préparé : popote, tente, machette, nourriture, boussole, carte, etc… Et surtout reviens ici nous raconter cette aventure !

Ce voyage en Amazonie fait clairement partie de mes plus beaux souvenirs de mon voyage en Amérique Latine. Je le conseille à tout le monde.. c’est une expérience à vivre une fois dans sa vie ! Quasi aussi grande que l’Europe, il faut bien choisir quelle partie visiter (et comment)… Cela demande un peu d’organisation, mais accessible à tous !
Alors, ça te tente ?
BISOUSDENOUS